Quelles sont les erreurs courantes en SEO ?

Par Yohann - 7 minutes de lecture
erreurs seo

En tant que consultant SEO avec plusieurs années d’expérience, j’ai vu toutes sortes d’erreurs qui peuvent nuire à l’optimisation d’un site pour les moteurs de recherche. Ces erreurs sont souvent commises par inadvertance, méconnaissance, mais peuvent avoir un impact significatif sur la performance SEO de votre site. Dans cet article, je vais aborder certaines des erreurs SEO les plus courantes que j’ai rencontrées au fil des ans, ainsi que des conseils sur la manière de les éviter et de les corriger.

Les principales erreurs techniques SEO

La technique SEO est primordiale en SEO car Google a besoin que les choses soient hiérarchisées pour bien comprendre la page qu’il lit. Voici quelques erreurs que je rencontre très fréquemment :

  • Oubli de la balise h1 : il s’agit de la balise la plus importante d’une page web, l’oublier est se tirer une balle dans le pied.
  • Confondre design et SEO : les développeurs web ont tendance à mettre des balises pour le coté esthétique que cela renvoit, or, il faut garder une hiérarchisation. Exemple, après une balise h3, on passe en h2 ou h4 mais pas en h1 ou h5. Les sauts de balises sont très fréquentes.
  • Title non optimisé : combien de fois je vois la balise title (celle cliquable depuis Google) avec « Accueil ». Le mot clé que vous ciblez doit impérativement y être, elle est aussi importante que la balise h1.
  • La duplication : le cauchemar des e-commerçants. Il existe la duplication de balise (title, h1, description…) qui se met par défaut quand elles ne sont pas renseignées, la duplication de contenu car un même produit se retrouve dans plusieurs catégories… 
  • Les pages en erreur 404 ou redirection 301 : votre site doit être propre pour Google, un lien qui envoie vers une page 404 doit être supprimé et la page 404 doit être soit redirigée (en 301), soit être mise en 410. Pour les redirections 301 ou 302 internes, c’est un peu moins grave mais tout dépend du volume. Corrigez-cela, plus vous facilitez le passage des Googlebots, plus vous aurez de chance de bien vous positionner en SEO.
  • La self canonical : c’est un peu technique mais une balise canonical indique à Google que telle url est une copie de l’autre. Sauf que Google, de temps en temps, invente des balises canonicals s’il n’y en a pas donc faites pointer vos urls vers elles-mêmes. Pas de panique, la plupart des CMS (WordPress, Shopify…) le font naturellement.

Le blog ou la potentielle fausse bonne idée

Tout le monde est d’accord sur une chose, il faut faire vivre son site web pour que Google passe le plus souvent possible et créer de l’inbound marketing (faire venir des prospects sur votre site pour lire du contenu qui les intéresse). Le blog est donc l’idée du siècle… sauf qu’un chiffre de SEMRush fait très mal : 91% des pages d’un site web ne génère aucune visite depuis Google.

Tenir un blog nécessite de publier de manière régulière des articles. La fréquence joue, plus vous publiez des articles optimisés SEO (cf. point suivant), plus votre site sera apprécié par Google. Cependant, il vaut mieux publier 1 article tous les 15 jours que 4 articles sur un mois puis plus rien pendant 2 mois… 

La rédaction web

C’est régulièrement ce point qui pose problème, écrire pour un site web est un métier. Optimiser un contenu web nécessite soit de l’expérience, soit une formation spécifique. Je vais être assez clair : un bon rédacteur print (sur papier) ne fera pas forcément un bon rédacteur web (et inversement).

Je vois trop souvent des articles qui ne ciblent aucun mot clé ! La 1ère chose est de vous demander ce que taperait l’internaute depuis Google pour venir sur mon projet d’article. Ce n’est pas à Google de faire ce boulot, c’est à vous de lui prendre la main.

Les images qui freinent votre site web

J’ai un client dans l’immobilier qui avait de belles photos sur son site, cela peut paraitre normal. Sauf qu’une grosse vingtaine d’entre elles faisaient plus de 25 Mo. Dans mon article sur le SEO des images, j’explique en quoi c’est néfaste notamment pour le temps de chargement d’un site internet. En optimisant ces dernières, tout en gardant une belle qualité, on a gagné facilement du temps de chargement.

Autre point, indiquez dans la balise ALT des images un descriptif de celle-ci. C’est utile pour Google car c’est ce qu’il lit (et non l’image) et pour les personnes malvoyantes où cela explique le visuel.

Le maillage interne, la grosse erreur SEO

J’ai fait tout un article sur le maillage interne en expliquant son intérêt. En une phrase, le maillage interne consiste à faire un lien entre 2 pages de votre site web et c’est intéressant car la popularité (PageRank) de la page initiale se transmet à la page qui reçoit le lien.

Chez l’écrasante majorité de mes clients, ce travail n’est pas fait alors qu’il permet de populariser l’ensemble des pages maillées. Une page web ne devrait jamais être orpheline, c’est-à-dire n’avoir aucun lien qui pointe vers elle.

Le netlinking

J’ai également réalisé un article sur le netlinking, il s’agit d’avoir un lien qui pointe vers votre site mais depuis un autre site que le vôtre.

Les erreurs sont multiples car c’est une jungle sans nom :

  • Absence : c’est la 1ère erreur, en 2023, il est très compliqué de se positionner efficacement en SEO sans netlinking. Cela apporte une popularité aux yeux de Google, c’est primordiale.
  • Site niche à liens : sites qui ne font que vendre des liens. Google les voit et les connait donc très peu d’intérêts SEO.
  • Thématique éloignée : vous êtes plombier et vous achetez un lien depuis un site spécialisé dans la nutrition (exemple). Il faut absolument qu’il y ait un lien thématique entre les sites web ou du moins entre la catégorie où sera votre article et votre site.
  • Ancres : il s’agit du lien textuel qui pointera vers votre page web. Il faut varier les ancres avec une majorité d’ancre marque, du semi-optimisé et de l’ancre optimisée (= mot clé). Plus vous avez d’ancres optimisées, plus vous prenez des risques SEO d’être pénalisé par Google.
  • Les forums et annuaires : c’est une solution de facilité et d’économie, certains abusent des liens depuis des forums ou des annuaires en ligne. Personnellement, je ne suis pas un grand fan et sachez que cela peut être risqué si vous abusez niveau ancres de lien.

Le mobile first

Rares sont les sites internet qui sont lus majoritairement sur desktop (PC ou Mac). Il faut donc absolument que votre site web soit responsive et surtout, qu’il ait été développé pour le mobile. Google, via la Search Console (cf. point suivant), indique s’il y a, selon lui, des problèmes de visibilité mobile.

Sachez que ce sont les Googlebots mobile qui passent depuis quelques années donc s’ils remarquent des anomalies mobiles, votre site sera catalogué comme tel.

La Search Console

Google met à disposition un outil gratuit qui permet de voir les problèmes sur son site web, l’état de l’indexation, les performances SEO (quel terme tape un internaute pour venir sur mon site)… C’est une mine d’informations ! Cependant, de nombreux propriétaires de sites web ne l’utilisent pas ou peu.

Conclusion sur les erreurs SEO les plus courantes

Il est crucial de comprendre que le SEO est un domaine en constante évolution. Les erreurs techniques que nous avons passées en revue sont fréquentes, mais évitables, avec une attention et une vigilance appropriées. Souvenez-vous qu’un site bien optimisé favorise non seulement un meilleur classement dans les moteurs de recherche, mais aussi une meilleure expérience utilisateur. Soyez toujours attentifs aux mises à jour et aux nouvelles tendances SEO afin de vous assurer que votre site reste compétitif et en bonne santé sur le long terme.

Yohann| Expert SEO

5/5 - (1 vote)

Yohann

Expert SEO depuis + de 10 ans, je suis à votre disposition si vous avez un projet SEO, une création de site internet ou former vos équipes au SEO.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.