La notion de surfeur raisonnable

Par Yohann - 3 minutes de lecture
surfeur raisonnable

Google évolue en permanence, il étudie énormément le comportement des internautes dans l’optique de lui offrir la meilleure proposition possible. Un internaute content sera un client SEA potentiel ! Le surfeur raisonnable est parti de cette idée : comment l’internaute lambda se comporte sur le web ? J’aborde toujours ce point lors de ma formation SEO, car il résume, à lui seul, l’importance de comprendre Google. Agence SEO sur La Rochelle, je vous donne quelques billes en ce sens.

Qu’est-ce que le surfeur raisonnable pour Google ?

Afin de bien comprendre cette notion, il faut rappeler c’est qu’est le PageRank (PR) : il s’agit d’un algorithme créé par Google permettant de classer les pages en les notant de 1 à 10. La formule indique que, pour résumer, plus une page a de liens pointant vers elle, plus elle est populaire. Sauf que chaque lien ne se vaut pas, c’est là que le surfeur raisonnable entre en jeu.

Le surfeur raisonnable est le comportement moyen d’un internaute d’après Google en opposition au modèle aléatoire. Google considère que l’internaute :

  1. Ne lit pas forcément l’ensemble du contenu de la page,
  2. S’attend à trouver l’information pertinente au début du texte,
  3. Veut une page qui réponde le plus précisément à sa requête.

Quelles applications concrètes en SEO du surfeur raisonnable ?

La manière directe de comprendre le surfeur raisonnable est que les liens internes (maillage interne), ceux qui transmettent le PageRank, doivent être le plus haut possible dans le texte. En effet, comme l’internaute ne lit pas forcément tout le contenu, Google induit qu’il lit la partie haute et décide (ou non), d’en lire plus si cela l’intéresse. Donc, plus un lien est haut, plus il a de chance d’être vu par l’internaute, plus il aura donc une valeur de diffusion du PR élevée.

Ensuite, si vous pensez au netlinking, qui je le rappelle est le fait d’avoir des liens depuis d’autres sites qui pointent vers le votre, vous devez appliquer la même chose : avoir des liens le plus haut possible dans le contenu.

Niveau SEO, le 2ème point indique que le chapô (terme désignant le texte qui dessous le titre) a une importance élevée en SEO car Google estime que c’est lui qui va décider si l’internaute continue de lire l’article ou non. Vous devez donc rendre cette partie attrayante pour l’internaute mais également l’optimiser en SEO avec les mots clés.

Enfin, le 3ème point signifie que votre page doit répondre à la recherche de l’internaute, c’est ce qu’on appelle l’intention de recherche. Il y en a de multiples, les plus répandues étant :

  • Transactionnelle : l’internaute cherche à acheter quelque chose.
  • Informationnelle : l’internaute se pose une ou plusieurs questions et il veut des réponses
  • Navigationnelle : l’internaute cherche à trouver le site web d’une marque.

Si l’internaute veut de l’information sur un produit par exemple, il s’attend à trouver cela et non une page produit qui met en avant la vente. Inversement, s’il veut acheter un produit, il ne cherche pas une page avec 2000 mots et un CTA d’action tout en bas.

Restez sur la vague avec le surfeur raisonnable

Vous l’aurez compris, cette notion de surfeur raisonnable affecte fortement le SEO que ce soit en termes de business et de rédaction web. L’importance prise par l’intention de recherche et le maillage interne font que le surfeur raisonnable doit être la pierre angulaire lors de vos créations digitales. Une seule chose à retenir : le plus important est en haut de vos pages !

Yohann| Expert SEO

5/5 - (1 vote)

Yohann

Expert SEO depuis + de 10 ans, je suis à votre disposition si vous avez un projet SEO, une création de site internet ou former vos équipes au SEO.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.