Le storytelling en SEO : comment raconter une histoire peut booster votre référencement

Par Yohann - 11 minutes de lecture
storytelling seo

Le pouvoir des mots est indéniable, mais leur impact est décuplé lorsqu’ils sont arrangés de manière à raconter une histoire. Le besoin de créer des connexions authentiques avec le public est plus crucial que jamais, c’est ici que le storytelling prend tout son sens. Cette méthode ancestrale, autrefois réservée aux veillées au coin du feu ou aux récits transmis de génération en génération, a trouvé sa place dans le vaste univers du marketing digital. Désormais, le storytelling sert de pont entre la tradition et la modernité, offrant aux marques un moyen puissant de toucher leur public d’une manière profondément personnelle et mémorable. Agence SEO, je vous explique le storytelling avec les différentes techniques et les exemples.

Le storytelling : de la tradition ancestrale à l’arène digitale

Depuis la nuit des temps, les humains se sont transmis des histoires. Avant l’écriture, nos ancêtres utilisaient le storytelling pour partager des connaissances, des traditions ou simplement pour divertir. Les épopées, les mythes et les contes sont les témoins vivants de cette tradition. Mais qu’est-ce que le storytelling exactement ?

Qu’est-ce que le storytelling ?

Le storytelling est l’art de raconter des histoires pour transmettre un message, une émotion ou une valeur. Il va au-delà de la simple narration ; il est question d’une construction soignée, d’une trame qui capte l’attention et qui, surtout, laisse une empreinte durable. À l’ère digitale, cette technique a trouvé un nouveau terrain de jeu : le marketing. Elle s’est adaptée pour toucher des audiences plus vastes et diversifiées, naviguant entre médias traditionnels et plateformes en ligne.

Quels sont les éléments clés d’une bonne histoire ?

Pour qu’une histoire soit captivante, plusieurs ingrédients sont essentiels :

  • Personnages : ils sont le cœur de l’histoire. Leurs ambitions, leurs conflits et leurs évolutions maintiennent le lecteur en haleine.
  • Conflit : une bonne histoire nécessite un obstacle ou un défi à surmonter. C’est ce qui crée la tension et l’anticipation.
  • Résolution : c’est le dénouement, le moment où le conflit est résolu, apportant satisfaction et clôture à l’histoire.

Pourquoi le storytelling est-il si puissant ?

Les histoires créent des connexions émotionnelles, elles nous permettent de nous identifier, de ressentir de l’empathie ou simplement de rêver. Psychologiquement parlant, le storytelling engage davantage notre cerveau que les faits bruts. Il stimule notre imagination, notre mémoire et nos émotions, transformant de simples informations en expériences mémorables. Raconter une histoire est l’une des rares façons de capter véritablement l’attention et de créer un lien durable avec son audience.

Le storytelling dans le monde du SEO

Quel lien entre cet art millénaire et le SEO, cette discipline technique du web ? La réponse à cette question est surprenante : loin de n’être qu’une question d’algorithmes et de mots-clés, le SEO d’aujourd’hui valorise la qualité du contenu et l’expérience utilisateur. Et quoi de mieux que le storytelling pour sublimer ces deux aspects ?

Contenu de qualité

Si vous êtes sensible au SEO, vous savez que « Content is king » (« le contenu est roi »). Cependant, par « contenu », on entend plus seulement un amas d’informations, une suite de mots ayant plus ou moins un sens. Il s’agit, en storytelling, de contenu pertinent, unique et engageant. 

Une histoire bien racontée enrichit la qualité du contenu. Elle le rend mémorable, le différencie de la masse et surtout, elle engage le lecteur. Google, toujours avide de fournir la meilleure expérience à ses utilisateurs, saura valoriser un contenu qui capte l’attention et qui retient.

Engagement de l’utilisateur

L’un des signes les plus manifestes de la qualité d’un contenu est la manière dont les utilisateurs y réagissent. Un bon storytelling augmente considérablement le temps de session. Lorsqu’un utilisateur est plongé dans une histoire, il est moins enclin à quitter la page rapidement. De plus, un faible taux de rebond indique à Google que votre contenu est pertinent pour la requête de l’utilisateur. Et c’est précisément ce que le storytelling peut vous aider à accomplir.

Amélioration des partages sociaux et des backlinks

Il est naturel de vouloir partager une bonne histoire. En touchant les émotions de votre audience, vous multipliez les chances que votre contenu soit partagé sur les réseaux sociaux. Chaque partage augmente la visibilité de votre site, mais il y a plus. Un contenu de qualité basé sur le storytelling est plus susceptible d’attirer des backlinks. D’autres sites voudront se référer à votre contenu, améliorant ainsi la notoriété et l’autorité de votre site aux yeux des moteurs de recherche. Attention cependant, ce dernier point est assez théorique, c’est comme affirmer qu’une infographie fera des backlinks en citation.

Comment intégrer le storytelling dans sa stratégie SEO ?

Tout comme l’art du conteur nécessite technique et sensibilité, l’alliance du storytelling et du SEO requiert une méthodologie bien pensée.

Connaître son audience

Avant même de prendre la plume, il est essentiel de comprendre son public. Qui sont-ils ? Quels sont leurs besoins, leurs désirs, leurs craintes ? En répondant à ces questions, vous serez en mesure de façonner une histoire qui résonne en eux. Il ne s’agit pas seulement de capter leur attention, mais de créer un lien, une connexion émotionnelle. Un contenu qui répond aux aspirations profondes de son audience est bien plus impactant et sera perçu comme pertinent par les moteurs de recherche.

Intégration de mots-clés dans le storytelling

Il serait illusoire de penser SEO sans évoquer les mots-clés. Toutefois, leur intégration dans un récit doit être naturelle, fluide. Fini le temps du « keyword stuffing » où le contenu était saturé de mots-clés au détriment de la qualité. Votre défi ? Insérer ces termes stratégiques tout en conservant le rythme et l’émotion de votre histoire. Cela demande certes un effort, mais le jeu en vaut la chandelle : un contenu harmonieux et optimisé.

Utilisation de médias visuels et interactifs

Le storytelling ne se limite pas au texte. Images, vidéos, infographies peuvent enrichir votre récit, le rendant plus immersif. Si votre histoire est parfaite niveau storytelling mais qu’elle n’est pas illustrée, le lecteur peut saturer. Les moteurs de recherche, notamment Google, apprécient les contenus diversifiés qui offrent une expérience utilisateur complète. N’oubliez pas d’optimiser ces médias (balises alt, légendes, compression) pour un meilleur référencement.

Mise en avant de l’appel à l’action (CTA) à travers l’histoire

Toute histoire a un but qui est souvent traduit par un appel à l’action (Call To Action ou CTA). Que ce soit pour s’abonner, acheter ou simplement contacter, votre CTA est le pont entre l’engagement émotionnel de l’utilisateur et l’action concrète. À travers votre storytelling, guidez doucement le lecteur vers cet appel, en veillant à ce qu’il s’intègre naturellement à la trame de votre récit.

Quelles sont les différentes techniques de storytelling ?

Le storytelling se décline en de multiples techniques, chacune ayant ses spécificités. Voici une sélection des techniques les plus courantes, accompagnées d’explications et d’exemples concrets pour une meilleure compréhension.

L’Archétype du Héros

Cette technique met en scène un personnage principal (le héros) qui entreprend un voyage, rencontre des défis et émerge transformé.

Exemple : Think « Harry Potter ». Un jeune garçon découvre qu’il est sorcier, suit un parcours semé d’embûches et devient finalement le sauveur du monde des sorciers.

L’In Media Res (commencer au milieu de l’action)

L’histoire commence au cœur de l’action pour captiver immédiatement le lecteur ou le spectateur. Après cette introduction intense, le récit revient souvent en arrière pour fournir le contexte et les événements qui ont conduit à ce moment précis. C’est une technique efficace pour captiver immédiatement l’audience et susciter de l’intérêt.

Exemple : prenons l’épopée d’Homère, « L’Odyssée ». Au lieu de commencer par le départ d’Ulysse de Troie, l’histoire débute au moment où le héros est retenu captif sur l’île de la nymphe Calypso, soit près de la fin de ses aventures. Le récit revient ensuite en arrière pour raconter les péripéties qui l’ont conduit jusqu’à ce point.

Le faux départ

Cette technique consiste à introduire une histoire comme si elle allait dans une direction donnée, puis à surprendre le public en la faisant basculer dans une direction complètement différente. Cela crée une surprise et permet de captiver davantage l’attention de l’audience. C’est une technique idéale pour contrer une idée reçue.

Exemple : imaginez une publicité montrant quelqu’un qui semble se préparer pour une grande aventure en montagne (achat d’équipement, entraînement, etc.). À la fin, il s’avère que cette personne se préparait juste pour une sortie en camping familial dans son jardin. L’annonce pourrait être pour une marque promouvant des moments en famille ou des aventures quotidiennes.

Boucles Imbriquées

Cette technique consiste à raconter une histoire à l’intérieur d’une autre histoire, et parfois même plusieurs niveaux de sous-histoires. Chaque histoire est généralement liée d’une manière ou d’une autre.

Exemple : le film « Inception » utilise cette méthode en racontant une histoire à l’intérieur d’un rêve, qui se trouve lui-même à l’intérieur d’un autre rêve, et ainsi de suite.

Idées Convergentes

Cette technique suit plusieurs histoires ou idées en parallèle qui finissent par converger vers un point ou un événement commun.

Exemple : dans « Pulp Fiction » de Quentin Tarantino, plusieurs histoires se déroulent apparemment indépendamment les unes des autres, mais finissent par se croiser et converger à différents moments du film.

Pétales

C’est comme une fleur où l’histoire principale est le cœur et les sous-intrigues ou événements sont comme des pétales autour. Chaque « pétale » est une histoire qui se rattache à l’intrigue principale.

Exemple : Dans un roman policier, l’enquête principale pourrait être le cœur de l’histoire, tandis que les backstories des différents suspects, témoins et enquêteurs sont les pétales qui enrichissent le récit.

Exemples réussis de storytelling en SEO

Le storytelling, lorsqu’il est bien exécuté, peut donner vie à du contenu digital et créer des connexions mémorables avec le public. Voici quelques exemples de storytelling réussis dans le domaine du contenu digital :

Airbnb – « Wall and Chain »

Airbnb a publié un court-métrage intitulé « Wall and Chain » qui raconte l’histoire vraie d’une famille séparée par le mur de Berlin et qui a finalement été réunie grâce à Airbnb.

Cette histoire émotionnelle renforce le message de la marque selon lequel Airbnb est bien plus qu’un service de location de logements ; c’est une manière de créer des connexions et de vivre des expériences uniques.

Slack – « So Yeah, We Tried Slack… »

Slack a publié une série d’études de cas sous forme de bandes dessinées racontant comment différentes entreprises ont intégré et bénéficié de leur plateforme.

Ces bandes dessinées racontent non seulement le succès des entreprises grâce à Slack, mais le font d’une manière amusante et visuellement attrayante, rendant le contenu mémorable.
Ces exemples montrent comment le storytelling, lorsqu’il est adapté au médium digital et à la plateforme, peut transcender le simple marketing pour créer des expériences mémorables pour le public.

Si je devais résumer le storytelling en 3 points

  1. Art de raconter : le storytelling est avant tout l’art de tisser et de présenter une histoire. Il s’appuie sur une trame narrative (cf. partie technique) pour transmettre un message, une émotion ou une leçon, en captivant l’audience.

  2. Connexion émotionnelle : plus qu’une simple présentation des faits, le storytelling cherche à créer une résonance émotionnelle avec le public. Il se sert de personnages, de conflits et de résolutions pour évoquer des sentiments et créer un lien fort avec l’auditeur ou le lecteur.

  3. Outil de persuasion : dans le domaine du marketing et de la communication, le storytelling est utilisé comme un puissant outil de persuasion. Une histoire bien racontée peut influencer les perceptions, les attitudes et les actions de l’audience, la rendant plus réceptive au message ou à la marque présentée.

Conclusion

Le voyage à travers le storytelling dans le domaine du SEO nous montre combien il est vital de fusionner les techniques traditionnelles avec les outils modernes. Internet peut vite être saturé d’informations, raconter une histoire captivante est un moyen inestimable de se démarquer. Il ne s’agit pas seulement de gagner en visibilité dans les moteurs de recherche, mais de laisser une empreinte durable dans l’esprit des consommateurs. En fin de compte, le storytelling ne se limite pas à raconter des histoires ; il s’agit de créer des expériences, de susciter des émotions et, surtout, de bâtir une relation durable avec son audience.

Yohann| Expert SEO

5/5 - (1 vote)

Yohann

Expert SEO depuis + de 10 ans, je suis à votre disposition si vous avez un projet SEO, une création de site internet ou former vos équipes au SEO.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.