Google leaks : fuite de données chez Google !

Par Yohann - 5 minutes de lecture
google leaks 2024

Vous le savez certainement mais l’algorithme de Google est tenu secret et il est aussi bien gardé que la recette du Coca-Cola ! C’est là que des fuites (« leaks » en anglais) peuvent révéler pas mal d’informations plus ou moins importantes. Le 27 mai dernier, Rand Fishkin, un des fondateurs de Moz a indiqué avoir reçu plus de 2.500 documents qui ont fuité de chez Google ! Consultant SEO, cela m’intéresse au plus haut point, voici quelques explications.

Explications sur les Google leaks

Ces fuites sont très intéressantes car c’est une des premières fois qu’on a accès à différents critères de positionnements SEO venant (involontairement) de Google. Une erreur dans la gestion des API de Google a publié accidentellement ces documents internes, ils ont été rapidement dépubliés mais des SEO avaient réceptionné les fameux documents ! 

Ces plus de 2.500 documents indiquent environ 8.000 attributs que Google utilise pour évaluer et/ou classer les pages web. Attention cependant, il n’y a aucun ordre d’importance divulgué et on sait pertinemment que chaque attribut ne se vaut pas.

Qu’en dit Google ?

Google est assez fort pour dire des inexactitudes en SEO, gardez en mémoire que le SEO ne lui rapporte rien contrairement au SEA. Google, via un de ses porte-paroles, nous dit qu’il « ne faudrait pas faire d’hypothèses erronées sur base de documents sortis de leur contexte, d’informations incomplètes ou plus à jour ».

L’inverse aurait été étonnant sauf que le Wall Street Journal avait diffusé des informations sensiblement proches en relatant un procès contre Google où ils avaient dû fournir des documents au Département de la Justice Américain ! 

Quels sont les points SEO importants qui ressortent des Google Leaks ?

On peut commencer par ressortir les différences entre les déclarations officielles de Google et ce qu’indiquent les Google leaks :

  • Utilisation des clics pour le classement : NavBoost indiquent que Google utilisent bien les clics et le comportement de l’internaute sur votre site pour peaufiner son classement. Je développe un peu plus bas l’algorithme NavBoost.
  • Domain Authority : Google tient compte de l’autorité du domaine avec l’attribut « siteAuthority » qu’il utilise dans son classement. Cela veut donc dire que la puissance du site aide à la bonne position SEO à qualité rédactionnel égale. Attention, ce n’est pas un indicateur comme le Trust Flow ou Domain Authority de Moz, c’est un indicateur propre à Google. 
  • Utilisation des données de Chrome : même si cela semble logique (Chrome appartenant à Google), ce dernier l’avait toujours nié ! Les données de navigation semblent utilisées pour évaluer la qualité des pages.
  • Nouveau site en « sandboxing » : également appelé « bac à sable », ce principe vise à isoler les nouveaux sites suspectés de spam avec l’attribut « hostAge ». L’ancienneté est donc un critère qui rend un site plus fiable… une pensée pour les spécialistes des noms de domaines expirés !

Focus sur NavBoost

NavBoost est un algorithme créé par Google qui a pour objectif d’améliorer les résultats en se concentrant sur les comportements des utilisateurs et notamment les clics sur la SERP.

NavBoost se base sur l’analyse des taux de clics, le temps passé sur une page ou le comportement sur le site (clics, défilement, interactions). 

Google se sert donc de cet algorithme dans son classement !

Focus sur le contenu

De nombreux SEO le disaient depuis quelques mois, la création de contenus de qualité est primordiale pour Google et nous en avons la preuve avec ces fuites :

  • La spécialisation du contenu : le paramètre « siteFocusScore » indique à quel point votre site est spécialisé dans un domaine (exemple, le SEO pour mon site).
  • La déviation du contenu : complémentaire au précédent, le paramètre « siteRadius » mesure à quel point votre site peut dévier de sa spécialisation. Si j’ai un site SEO, il n’y a aucune raison que j’écrive un article sur les paris sportifs par exemple.
  • La qualité du contenu : le paramètre « lowQuality » a été créé pour cela et se pose la question du transfert de cette mauvaise note en cas de maillage interne ?
  • L’abus d’optimisation de mots clés : le paramètre « keywordStuffingScore » parle de lui-même, il remarque lorsqu’il y a bourrage de mot-clés et même question que sur le point précédent, cette mauvaise appréciation est-elle transmise aux autres pages ?
  • La mise à jour régulière : c’est une des clés d’un bon SEO, même sur une page qui performe, il faut la mettre à jour. De là à dire qu’il vaut mieux effectuer des mises à jour que de créer des contenus inutiles…

Focus sur les liens internes et externes

Le principe d’avoir des liens internes (maillage interne) et externes (stratégie de netlinking) est d’augmenter la popularité de la page qui les reçoit en diffusant le PageRank. Voici les informations que l’on apprend :

  • L’importance du maillage interne : le paramètre « phraseAnchorSpamPenalty » indique que l’ancre du lien doit être en phase avec la page de destination. Les « en savoir plus » ou « cliquez ici » pénalisent donc le SEO !
  • Google classe les liens en 3 niveaux (faible, moyenne et haute qualité) : la page qui fait le lien doit être de bonne qualité rédactionnelle, en lien avec le thème du site mais également avec la page de destination.
  • La fraicheur du lien : un lien effectué depuis une page juste publiée semble avoir plus de valeur qu’un lien mis sur une page déjà indexée… certaines plateformes doivent rire jaune !

Conclusion sur ces Google leaks

Ils confirment de nombreux points notamment autour des contenus (importance, mise à jour) et du maillage interne et externe. Par contre, sans être non plus une énorme surprise, l’utilisation de NavBoost et Chrome permettent de confirmer un bruit de couloir dans l’univers SEO. Tout cela confirme une chose : il faut viser la qualité et non la quantité !

5/5 - (1 vote)

Yohann

Expert SEO depuis + de 10 ans, je suis à votre disposition si vous avez un projet SEO, une création de site internet ou former vos équipes au SEO.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.